Feeds:
Articles
Commentaires

Bienvenue


Association Lancy d'Autrefois

 

L’Association « Lancy d’Autrefois » vous donne la bienvenue sur son site! Vous y trouverez tous les renseignements utiles sur ce groupement culturel lancéen fondé en 2009.

L’Arcade du Vieux Lancy est répertoriée sur le site « Culture accessible Genève » qui est dédié à la promotion des mesures d’accès à la culture pour les publics en situation de handicap. Il regroupe, de manière accessible, les différents événements, lieux et contacts dans le milieu culturel régional genevois. Découvrez toute l’offre et les conditions d’accessibilité du théâtre/du muséum/de la salle/(…) sur culture-accessible.ch

* * * *

1ère VOGUE A LANCY’ENNE

 

Print

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Lancy, le 19 septembre 2022

Une 1ère édition de la VOGUE A LANCY’ENNE

La vogue est une fête annuelle de village typique de Genève qu’on retrouve également en Savoie, dans le Dauphiné, en Provence, en Languedoc, dans le Forez et en Bresse. Les origines de la Vogue de Lancy se perdent dans la nuit des temps. Cependant, elle a entamé son déclin à la fin des années soixante, victime de l’urbanisation galopante de la commune qui s’est transformée en quelques années en ville, abandonnant sa traditionnelle vocation agricole au profit de l’industrialisation et la construction d’immeubles d’habitation. Le profond et rapide brassage de sa population, l’accroissement exponentiel de ses quartiers ont fait disparaître les traits de caractère locaux et l’ont transformée en un territoire fortement urbanisé, détaché de ses racines. La Vogue de Lancy disparaît définitivement en 1986.

Un retour aux traditions du terroir

Depuis quelques années, on assiste à un regain d’intérêt soutenu de la population lancéenne pour son histoire et ses traditions. L’association Lancy d’Autrefois est née de ce constat, en 2009. Depuis 13 ans, elle organise des expositions, finance et édite des publications autour de l’histoire et du patrimoine local, avec l’intention de les faire connaître et apprécier du plus grand nombre. La commune de Lancy a elle aussi amorcé un virage prononcé vers la récupération d’une certaine authenticité, notamment dans le domaine environnemental, en devenant la première commune suisse 100% bio et en lançant des fêtes annuelles autour de la revalorisation de la nature et de la production locale, telles que la « Fête de l’Abeille et du Terroir et « Faites du Jardin ». En 2022, Lancy d’Autrefois a décidé de soutenir cet effort communal en mettant sur pied une manifestation reprenant les caractéristiques des vogues d’autrefois, à savoir des fêtes populaires et intergénérationnelles en plein-air, tournées vers les traditions et le savoir-faire régionaux. Dans ce but, elle s’est associée à des partenaires locaux porteurs de valeurs traditionnelles qui étaient souvent responsables de l’organisation des vogues d’autrefois: sapeurs-pompiers volontaires, sauveteurs auxiliaires, société de gymnastique, association des Intérêts, Le Feuillu, etc.

L’exposition

Celle-ci s’articulera principalement autour de deux fonds d’archives qui nous ont récemment été confiés, contenant des documents témoignant de l’organisation de l’école au XIXème et début du XXème siècle à Lancy. Nous mettrons en avant le rôle qu’ont joué les différents protagonistes (Eglise catholique, Etat, Autorités communales) aux prémices de l’enseignement public mixte et obligatoire et celui des écoles privées lancéennes (Institut Haccius, Pensionnat Marie-Thérèse, Institut Florimont) qui ont façonné l’histoire de la commune. Cette exposition a pour objectif de mettre en lumière les enjeux importants de l’époque autour de l’éducation des enfants au lendemain de l’adhésion des Communes Réunies au canton de Genève. Nous traiterons en particulier du cas de Lancy, cette agglomération principalement rurale, mais néanmoins prisée par les grands de ce monde qui en firent leur lieu de villégiature préféré, ainsi que par tous ceux qui souhaitaient éduquer leurs enfants au bon air de Lancy. Nous avons sollicité « La Criée » (Communauté de recherche interdisciplinaire sur l’éducation et l’enfance), institution rattachée au DIP spécialisée dans l’histoire de l’éducation du canton de Genève, qui nous fournira, entre autres, des objets et des témoignages d’époque. A savoir que cette exposition servira de cadre à la rencontre annuelle du Groupement des Mémoires du Genevois qui se déroulera le vendredi 30 septembre dès 19h. Un catalogue de l’exposition sera édité à cette occasion, comme nous avons l’usage de le faire à chaque « grande » exposition que nous organisons.

Informations: Kaarina Lorenzini, fondatrice et co-présidente de l’Association Lancy d’Autrefois,
T. 076 370 13 83, kaarinalorenzini@me.com, www.lancydautrefois.com

Vogue_projet affiche 6_c5

Vogue Lancy_flyer_c5

 

* * * *

LANCY, un cas d’école(s)

Notre prochaine exposition sera vernie le vendredi 30 septembre à 19h dans le cadre de la Vogue à LANCY’ENNE aux Parc et Ferme Marignac. Elle sera ensuite visible à l’Arcade du Vieux Lancy.$

A propos de cette exposition:

En 2009, pour notre première exposition, nous avions déjà effleuré la thématique des écoles lancéennes. Treize ans plus tard, nous la reprogrammons à la lueur de deux importants fonds d’archives qui nous ont entretemps été confiés.
Compris entre la fin du XVIIIème et le début du XXème siècle, ils sont entièrement constitués de documents administratifs communaux. Les fonds Antoinette Golay et Dominique Rey, du nom de leurs cédantes, sont non seulement convergents, mais complémentaires. Les pièces de l’un s’imbriquent harmonieusement dans celles de l’autre, à croire qu’à l’origine elles formaient un tout… Et c’est ce postulat que défend l’historienne Kaarina Lorenzini, fondatrice et co-présidente de l’association Lancy d’Autrefois: nous avons affaire ici à la découverte d’un bien patrimonial ayant appartenu à la Mairie de Lancy, qui a été dérobé, vendu et dispersé à un moment donné, à l’insu de tous. Et il ne s’agit pas de n’importe quelle période de l’histoire de notre commune: c’est celle de son détachement du Royaume de Sardaigne pour être annexée au canton de Genève, et donc de ses premiers cent ans d’existence dans son giron.
C’est ainsi qu’aujourd’hui nous levons le voile sur une partie de ce trésor, à travers les documents traitant de la création des écoles à Lancy au XIXème siècle. Agricole, majoritairement catholique et conservatrice face à une autorité cantonale protestante, urbaine et progressiste, notre commune va progressivement s’équiper en bâtiments scolaires, afin d’offrir aux enfants de notre commune, filles et garçons, un accès universel à l’instruction, en tant que source de prospérité pour le canton et la nation dans son ensemble.
Cette étude de sources, complémentaire du formidable travail mené depuis des dizaines d’années par La Criée (communauté de recherche interdisciplinaire sur l’éducation et l’enfance), organisme dépendant du Département de l’Instruction publique et notre partenaire pour cette exposition, amène un éclairage intéressant sur les us et coutumes dans notre région au XIXème siècle. Elle renseigne plus largement sur les problèmes sociaux, religieux, politiques, culturels et économiques que doit surmonter Lancy, à l’instar des autres « communes réunies » cédées par le Traité de Turin à Genève et la Confédération, par l’entremise du lancéen Charles Pictet de Rochemont.

Programme complet dévoilé le 13 août 2022!

* * * *

NOS DERNIERES PUBLICATIONS

Mélanie Chappuis. « Journal inventé. 1815-1816. Adélaïde Sara Pictet de Rochemont »

Editions des Communes Réunies et BSN Press.

Les femmes, et celles du XIXème siècle davantage que celles du XXIème siècle, sont souvent définies comme étant les épouses de, ou les filles de, avant qu’on ne s’attarde sur leurs maris, leurs pères, ou les personnalités masculines de leur entourage proche. L’objectif de ce journal inventé est de rendre à Adélaïde Sara Pictet de Rochemont la part qu’elle a joué dans l’histoire lancéenne. La période retenue est celle qui a maintenu son mari Charles Pictet de Rochemont, le diplomate, loin de Lancy, à Paris, Turin ou Vienne. Les lettres envoyées par Sara à cette période regorgent d’informations sur son quotidien lancéen, le travail au domaine, la traduction d’articles de la Bibliothèque britannique, la prospérité de la race mérinos, l’enseignement fourni aux enfants de Lancy et l’éducation de ses propres enfants. Si ce journal parle d’une période révolue, durant laquelle le protestantisme marquait les êtres et leurs actions, il révèle une femme moderne, à laquelle celles d’aujourd’hui pourront s’identifier.

Prix de vente: Fr. 20.-

Commandes sur lancyautrefois@gmail.com et au T 076 370 13 83.

* * * *

Nos Archives… mis à jour!

C’est un énorme défi pour une association telle que la nôtre composée uniquement de bénévoles que de classer et répertorier les nombreux dons (documents, objets, livres) que nous recevons tout au long de l’année des mains de particuliers soucieux que nous les conservions et que nous les mettions en valeur.

Récemment, nous avons pu compter sur l’aide d’une historienne formée aux archives pour avancer dans cette lourde tâche. Ainsi, vous pouvez dès aujourd’hui consulter nos différents fonds mis à jour, classés sous l’onglet « Fonds d’archives ».